En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies permettant le partage de votre expérience, ainsi que le bon fonctionnement et la mesure d’audience de notre site internet.

Ne plus afficher

TOP

Corman Artisan

Voyages

2018-03-01

Visite gourmande à florence pour découvrir les meilleurs desserts de pâques

À quelques semaines de Pâques, les chocolats et les gâteaux en forme de cloches et de petits lapins commencent à envahir nos boulangeries-pâtisseries.

Cette année, dans cette nouvelle rubrique consacrée à la grande pâtisserie dans le monde, Corman fait voyager les papilles gustatives de vos clients, en les « emmenant » à Florence. La ville où tradition et modernité font des miracles pour proposer moult délices à partager entre amis ou en famille. 

Pâques et ses coutumes : un événement sacré en Italie

En Italie, siège de l'Église catholique, les fêtes pascales sont une véritable institution. Pâques est d'ailleurs la deuxième fête la plus importante après Noël. Les festivités durent pendant toute la Semaine sainte et le Vendredi sain et pas moins de 3 000 processions ont lieu.

À Florence, « l'Explosion du Char » (Scoppio del Carro) est la plus importante et remonte à l'époque de la première Croisade. Le dimanche de Pâques, un char tiré par des bœufs blancs se rend jusqu'au Dôme à Florence, où une colombe (un symbole de Pâques important en Italie) déclenche les feux d'artifices.

Pâques à Florence : le partage à l'italienne au cœur des festivités

Contrairement à ce qui se passe dans les autres pays européens, où Pâques se célèbre surtout en famille, en Italie, Pâques se fête également entre amis. Ce n'est pas pour rien que l'on dit : « Natale con i tuoi, Pasqua con chi vuoi » (Noël avec les tiens, Pâques avec qui tu veux).

À Florence, la tradition du partage à l'italienne est extrêmement vive. Le dimanche de Pâques, les Italiens se rassemblent autour d'une table que la maîtresse de maison a décorée d'œufs, symboles de fécondité et de renaissance, bénis par un prêtre. 

Le lundi de Pâques, appelé également « Pasquetta » ou « lundi de l'Ange », les amis et les familles se réunissent pour un pique-nique à la campagne en souvenir de deux disciples qui ont rencontré Jésus sur la route d'Emmaus, à quelques kilomètres de Jérusalem. Les villes comme Florence sont alors désertées.

Les desserts de Pâques, entre tradition et modernité

Le point culminant des fêtes de Pâques en Italie et à Florence est sans aucun doute le moment du dessert. 

L'une des tartes pascales, originaire de la région du Latium, est la « Pigna dolce », aromatisée à l'anis. À l'époque, la fermentation se faisait sans levure et nécessitait plusieurs jours de préparation. Aujourd'hui, on utilise de la levure classique, qui permet d'aller plus vite.

Une tarte typique de Pâques, mais version salée, est la Torta Pasqualina, originaire de Ligurie, mais qui peut être adaptée différemment en Toscane et dans les autres régions d'Italie. À base de pâte feuilletée, elle est farcie d'un mélange de fromage et de légumes, en particulier d'épinards, de petits pois et d'artichauts. Avant la cuisson, des trous sont faits dans la farce pour y insérer des œufs entiers qui pendant la cuisson se durcissent. Le tout est ensuite recouvert d'une nouvelle couche de pâte feuilletée.

La « Pastiera Napoletana », d'origine napolitaine mais aujourd'hui répandue dans toute l'Italie et produite toute l'année, semble quant à elle avoir été créée par la sirène Parthénope, grâce aux dons des Napolitains, envoûtés par la beauté de ses chants d'amour. Ce dessert porte d'ailleurs les mêmes symboles que Pâques : le renouveau et la renaissance. Il s'agit d'un dessert à base de pâte brisée et farcie d'un mélange de ricotta, de blé cuit, de cannelle, de citron, de beurre et d'eau de fleur d'oranger, que certains pâtissiers locaux agrémentent de crème pâtissière pour apporter une touche de modernité.

Pour Pâques, les maisons italiennes regorgent du classique œuf de Pâques en chocolat fondant, au lait ou blanc. Si la tradition de l'œuf en chocolat est plutôt récente, le don d'œufs véritables, décorés de dessins et d'inscriptions, semble remonter au Moyen-Âge. Les artisans italiens donnent libre cours à leur fantaisie et les proposent dans des dimensions et des décorations différentes pour le plus grand plaisir des petits et des grands. À l'intérieur de l'œuf se trouve bien évidemment la surprise que l'on peut personnaliser pour un cadeau un peu spécial.

La Colombe, la star des gâteaux de Pâques en Italie

En Italie, la colombe est un symbole puissant, très souvent représenté pendant la période pascale. Outre le fait qu'elle représente la paix et la pureté, la colombe rappelle également une légende qui remonte au VIe siècle, quand la ville de Pavie s'est vue assiégée par le roi des Lombards, Alboino. Un pâtissier lui offrit un pain sucré en forme de colombe en signe de paix, le jour de Pâques. Ému par ce geste, Alboino décida d'épargner Pavie et la Colombe pascale devint une tradition.

Encore aujourd'hui, la Colombe est le dessert de Pâques italien le plus traditionnel, tout comme le Panettone est le dessert de Noël le plus répandu dans le Bel Paese. Pendant cette période de l'année, la Colombe se vend dans toutes les boulangeries-pâtisseries d'Italie. Ce dessert offert au moment où les Cloches reviennent à Rome est une véritable institution, relancée dans les années 30 sous l'impulsion d'Angelo Motta, qui a fondé les entreprises du même nom. En s'inspirant d'une vieille recette, il a commencé à produire et à commercialiser la « Colombe de Pâques », un grand gâteau à la levure en forme de colombe aux ailes étendues, agrémenté de fruits confits et d'amandes. 

Composé d'une pâte très riche qui lève beaucoup dans un moule à pâtisserie aux bords hauts en forme de colombe, ce dessert est plutôt neutre à l'origine : à part un peu de vanille et quelques zestes d'orange confite, la Colombe de Pâques tire sa saveur et sa consistance vraiment uniques de son importante quantité de beurre et des fruits qu'elle contient.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses variantes de la Colombe de Pâques, chacune desquelles apportant une touche d'originalité et de nouveauté : au chocolat, aux noix, au Cointeau... 

Prêt à ajouter une touche italienne à vos desserts de Pâques ?